Légumineuses, l’atout des flexitariens

Mar 12, 2021 | La cuisine selon Léon&Marcel | 0 commentaires

Sont appelées légumineuses tous les produits secs comme les lentilles, les haricots secs, les fèves ou encore les pois.
Sachant que dans chaque catégorie se retrouvent de nombreux produits : lentilles corail, vertes, ou blondes ; haricots blancs, noirs, rouges ; pois cassés, pois chiches, etc.
La famille des légumineuses est donc très large et ça tombe bien car nous adorons cuisiner des légumineuses bio chez Léon et Marcel.

Comment prépare-t’on les légumineuses ?

Préparer des légumineuses, ça prend du temps !
Cela demande un trempage préalable à l’image des haricots ou des pois chiches.
Après cette étape vient une longue cuisson, à court-bouillon. Mais attention, cette règle n’est pas valable pour toutes les légumineuses et certaines peuvent se préparer sans se faire tremper.

Les intérêts nutritionnels des légumineuses, l’avis de nos diététiciennes

les bienfaits des légumineusesL’intérêt des légumineuses, en plus de leur saveur agréable évidemment tient dans leurs bienfaits nutritionnels. En effet, elles ont plusieurs qualités.
D’abord elles sont une grande source de protéines végétales, qui couplées avec des céréales (riz, blé…), apportent à l’organisme tous les acides aminés nécessaires.

Ensuite elles sont riches et donc elles procurent un sentiment de satiété.

Pour finir elles ont un index glycémique bas (IG), ce qui signifie que le sentiment de satiété est prolongé.

Les légumineuses et le régime

Vous pouvez sans complexe les utiliser dans vos repas.
Plusieurs études ont démontré que l’ajout de légumineuses au repas avait un impact positif sur la perte de gras, et prolongeait le sentiment de satiété sur le repas suivant.
Ainsi, on mange moins mais sans sensation de faim.

L’apport en protéines des légumineuses

Les Références Nutritionnelles pour la Population pour les protéines peuvent varier selon l’âge de la personne ou son activité physique :
Les statistiques :

  • 0,8 g par kg de poids corporel par jour pour les adultes,
  • 0,9 g pour les enfants de plus de 2 ans et pour les seniors,
  • 1 g pour les enfants en bas-âge et pour les femmes enceintes,
  • 1,2 g pour les sportifs.

Le poids corporel est le poids de forme : l’obésité n’augmente absolument pas les besoins en protéines.
Sauf cas particulier, il n’est pas nécessaire de se préoccuper de la composition en acides aminés des protéines que nous consommons. La diversité et la quantité suffisent largement.
Les protéines sont essentielles dans l’organisme : elles sont les composantes de plusieurs tissus du corps humain, comme les muscles, les os, la peau, etc…

Elles sont aussi présentes dans de nombreux processus physiologiques : systèmes immunitaire et endocrinien, transport de l’oxygène et de nombreuses autres actions.

Les protéines sont toutes constituées de chaînes d’acides aminés. Il existe 20 acides aminés. Ils permettent de former un grand nombre de combinaisons différentes.
Des acides aminés essentiels doivent être obtenus par l’alimentation parce qu’ils ne peuvent pas être synthétisés par l’organisme. Parmi eux, l’histidine, l’isoleucine, la leucine, la lysine, la méthionine, la phénylalanine, la thréonine, le tryptophane, la valine. Les autres acides aminés peuvent être obtenus sans soucis par notre nutrition
Une alimentation végétalienne variée suffit donc à couvrir tous nos besoins en acides aminés comme le prouve de nombreuses études.

Pour les flexitariens qui souhaitent réduire leur consommation de protéines animales, les légumineuses se révèlent être un atout formidable !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *