Le 1er mai…

Avr 27, 2021 | Terroir | 0 commentaires

Samedi nous fêterons le 1er mai… C’est l’occasion pour nous de vous parler de cette belle tradition même si la fleur symbole de cette fête ne se mange pas ! Le muguet est particulièrement toxique et n’a pas sa place dans la cuisine et encore moins sur votre plan de travail. Attention, les feuilles du muguet peuvent facilement être confondues avec l’ail des ours qui lui est comestible et délicieux en pesto 😉

Un peu d’histoire…

Le 1er mai comme tout le monde le sait est un des 11 jours fériés que compte la France. Mais connaissez-vous son histoire ?
la fête des travailleursTout commence il y a fort longtemps, en 1886. A l’époque le droit du travail est un concept assez lointain et abstrait même si les choses bougent un petit peu.
Initialement, cette date était le résultat d’une manifestation d’employés américains à Chicago. Manifestation rassemblant 400 000 personnes dans la rue, exigeant une journée de travail de huit heures, un mouvement de protestation fort.
D’autant que, cette date du 1er mai n’est pas choisie au hasard. C’est le jour où les entreprises américaines font leurs bilans d’exercice comptable.
Le mouvement s’exporte en France le 1er mai 1890, avec les mêmes revendications.
Cependant, il faut attendre 1946 pour que le gouvernement le reconnaisse comme un jour chômé et 1948 pour devenir chômé et férié.

De nombreux pays ont une fête du travail à leur calendrier le 1er mai : l’Allemagne, l’Italie, la Suisse, le Liban ou la Chine. Étonnamment, les États-Unis ont leur fête du travail le premier lundi de septembre et ont une fête des travailleurs le 1er mai.

Mais alors qu’est-ce que le muguet vient faire là ?

Chaque année c’est plus de 75 millions de brins de muguet qui sont vendus dans toute la France.
Le muguet apparaît en Europe au Moyen-Âge, dans des textes en 1200. Originaires du Japon il est le symbole du printemps.

Selon la légende, offrir du muguet prend place à la Renaissance : en 1560, Charles IX (fils de Catherine de Médicis) reçoit du muguet lors de son voyage dans la Drôme. Le roi étant ébahi par cette fleur, il décida d’en offrir à chacune de ses favorites et dames de la cour chaque printemps. Romantique non ?

Dans la mythologie, on dit que c’est Apollon qui a créé le muguet pour fournir à ses nymphes au nombre de 9 un tapis doux et parfumé pour qu’elles puissent marcher les pieds nus.

D’un point de vu Chrétien c’est la Vierge Marie qui lui a donné cette notion de porte-bonheur. On raconte que ses larmes versées au pied de la croix ont donné naissance au muguet au contact du sol.

Comment faire pousser le muguet ?

Après avoir choisi un endroit à l’ombre ou partiellement ensoleillé, enterrez vos griffes, c’est à dire la souche entre 5 et 15 cm de profondeur.
La première semaine le muguet nécessite, qu’un à deux arrosages puis, il ne faut plus le toucher.
Il peut se plaire à sa nouvelle place et « tracer » c’est-à-dire s’étaler ou bien, ne pas s’y plaire du tout.
Vous aurez le verdict bientôt !


Attention !
Ne pas oublier de porter des gants ou de se laver les mains par la suite le muguet est hautement toxique pour nous et nos amis les chiens.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *